Membres | Inscription | Connexion

LES ECOLES DE COMMERCE ET LA TENTATION DE LA FAC DE LUXE

Forum dédié aux étudiants recherchant une école : forum ecole de commerce, forums ecole, forum ecole ingenieur, forum choix ecole, témoignages d'anciens étudiants, quelle école choisir.
Publier une réponse

LES ECOLES DE COMMERCE ET LA TENTATION DE LA FAC DE LUXE / par GIBERTIE

MessageLe 30 Oct 2015, 21:15

Pendant longtemps les écoles de commerce à la française se sont contentées de répondre aux besoins des CCI locales. Au cours des années 70/90 elles connurent une véritable révolution qui fit leur succès et leur permit d’attirer les meilleurs élèves. J’ai eu la chance de rencontrer et de travailler avec quelques-uns de ces directeurs visionnaires à l’origine de cette mutation :Aissa DERMOUCHE(Audencia), Gérard MOREL(Rouen), Georges VIALA (Bordeaux), Christian VULLIEZ(HEC).

Le modèle de réussite est aujourd’hui en crise victime de la tyrannie de classements imbéciles et de nouveaux tropismes, ceux de l’école à la fois auberge espagnole (je parle du film) et école sans prof. Certaines rêvent de devenir des clones bas de gamme de Harvard, des facs de luxe sans valeur ajoutée A titre personnel j’ai organisé un sondage auprès des diplômés et des étudiants des grandes écoles via mon blog, mes réseaux personnels LINKEDIN et Facebook et avec l’aide de deux forums prépahec.org et ecole2commerce.

Le nombre de participants est suffisant (879) pour que les réponses soient significatives.

Il s’agissait de choisir 5 priorités parmi 15 propositions.

Plus de la moitié des participants (50 à 60%) ont choisi comme priorités la qualité des relations avec le monde professionnel à savoir.

-faire intervenir des professionnels dans l’enseignement

– mettre le réseau des anciens à la disposition des étudiants de l’école

– organiser des rencontres avec les recruteurs

Ces priorités sont au cœur du modèle français : puissance du réseau, liens avec l’entreprise et les recruteurs. Elles sont rarement prises en compte dans les classements de la presse française et pourtant une bonne école reste plus que jamais une école qui place bien ses diplômés sur le marché du travail

Entre 40 et 50% des participants jugent prioritaires la qualité d l’insertion internationale de l’école

-recruter des professeurs docteurs si possible étrangers

-privilégier le partenariat avec des universités et des écoles étrangères

Ne nous y trompons pas, il ne s’agit pas d’ouvrir un campus à l’étranger mais bien de bénéficier de ce que l’étrange a de meilleur.

Entre 35 et 40% des participants s’intéressent prioritairement au contenu de la formation. C’est une bonne surprise, l’école est chère, elle doit apporter des savoirs et pas seulement des codes.

-Proposer des cursus intégralement en Anglais

-ouvrir les MSC aux étudiants du programme grande école

-privilégier des formations diplômantes type CFA DSCG AMF

-rendre obligatoire plus d’un an à l’étranger

-privilégier l’alternance

Le décrochage est net pour les propositions qui suivent, elles sont retenues par moins de 20% des participants.

On sera surpris par certains mauvais scores :

-Organiser un double cursus droit c’est retenu que par 1/6 des participants

– permettre le travail salarié des étudiants avec des cours regroupés sur une 1/2 journée par 15%

Certains scores devraient interpeler les auteurs de classements car les critères souvent privilégiés sont balayés par les pratiquants.

–organiser des cursus culturels (moins de 10%)

-donner la priorité aux outils numériques et aux moocs ne séduit que 8% des participants

De nombreuses écoles font de l’ouverture d’un campus à l’étranger le nec plus ultra de leur programme de séduction et sur le modèle des voyages organisés pour le troisième âge des cohortes de petits français partent tous ensemble faire du tourisme à l’étranger.

Je retiendrai seulement qu’envoyer ses étudiants sur le campus de l’école à l’étranger n’est retenu comme prioritaire que par 18% des participants.

Il n’est finalement pas si difficile de définir ce qu’est une bonne école de commerce mais à titre personnel j’ajouterai deux priorités supplémentaires.

La première serait de donner aux étudiants de première année une vision claire des fonctions, des secteurs et des métiers.

La deuxième serait de relancer le projet ambitieux de mixité sociale lancé par Claude Boichot il y a une dizaine d’années

Serait-il alors facile de s’y retrouver ? Hélas non car il est de bon ton de remettre en question le modèle de réussite des écoles à la française.


http://pgibertie.com/2015/10/30/les-eco ... s-de-luxe/

GIBERTIE
 
IP 109.11.74.1...
 
Alerter un modérateur
Répondre
Inscrivez-vous sur le forum
 

Publier une réponse

Retour vers Grandes écoles


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)