Membres | Inscription | Connexion

Restauration du patrimoine à Condé

Forum dédié aux étudiants recherchant une école : forum ecole de commerce, forums ecole, forum ecole ingenieur, forum choix ecole, témoignages d'anciens étudiants, quelle école choisir.
Publier une réponse

Restauration du patrimoine à Condé / par Alisterr

MessageLe 18 Avr 2011, 11:27

Salut,
Je crois qu'il vaut mieux que je créer un nouveau sujet pour avoir des retour alors voilà :

J'ai eu peur que ce soit trop tard mais j'ai fais mon choix : ce sera condé lyon pour la restauration de peinture. J'étais sure d'aller dans l'une des écoles de condé mais j'hésitais vraiment entre la mise à niveau aux arts appliqués et la restauration du patrimoine. Finalement vu mon profil (Term S), attirée quand même par les sciences, pas très créative je pense mais ayant le gout tu travail bien fait, beaucoup de patience et d'interet pour l'histoire je crois que cette formation est celle qui me correspond.

Faites-moi signe si vous aussi vous entrez en restauration à la rentrée prochaine.

Alisterr
 
IP 192.168.190...
 
Alerter un modérateur
Répondre
Inscrivez-vous sur le forum
 

Re: Restauration du patrimoine à Condé / par Alisterr

MessageLe 27 Avr 2011, 09:33

Personne sur ce forum ?

Alisterr
 
IP 192.168.190...
 
Alerter un modérateur
Répondre
Inscrivez-vous sur le forum
 

Re: Restauration du patrimoine à Condé Paris / par Marie-Resto

MessageLe 12 Août 2017, 17:43

Au départ, l'école de Condé Restauration m'a séduite par l'enseignement proposé. Catalogue, publicité et site internet vendant les mérites de ce cursus promettant des études supérieures de qualité et reconnues bien qu'à un certain prix.
Une fois la rentrée arrivée et les artifices estompés c'est une descente aux enfers assurée...
Enseignement, cours et professeurs

L'enseignement est réparti du lundi au vendredi sur environ 30 heures.
- Histoire de l'art : Cours plutôt élémentaire, où l'on survole très rapidement les chapitres. Professeur principal de chaque classe, qui ne prend pas la peine de retenir le nom de ses élèves et qui ne soucie pas de leur sort. Professeur peu agréable qui prend constamment des airs supérieurs.
- Sciences appliquées : Professeur désagréable se permettant de faire des remarques déplacées, remettant constamment en doute l'intelligence générale de la classe. Totalement désintéressé de son métier, qui n'est en aucun cas pédagogue. Le niveau de la classe est extrêmement bas du fait que le professeur ne prenne pas le temps de revenir sur les difficultés de chacun. Plusieurs plaintes de la part des parents et des élèves auprès de la direction, qui ne veut rien entendre. Professeur qui n'hésite pas à saboter ses contrôles pour augmenter le niveau de la classe et pour faire taire les plaintes des parents.
- Italien : Professeure agréable et pédagogue, ayant un cours structuré permettant de faire de réels progrès dans l'année. Niveau attendu largement atteint en fin d'année.
- Anglais : Professeure maniaco-dépressive préférant traiter des problèmes sociaux des élèves et parler politique, en français, plutôt que de faire cours en anglais. Absolument pas ponctuelle, environ 15 min de retard à chaque cours. S'éclipse toutes les 10 min pour fumer une cigarette ou boire un café. Idéale pour une soirée entres filles à discuter autour d'un cocktail.
- Restauration-conservation : Connaissances théoriques acquises en première année, en seconde année les élèves doivent appliquer les connaissances et sont livrés à eux-mêmes, les professeurs sont peu disponibles. Les cours sont lents, il faut attendre en moyenne 15 à 20 minutes pour obtenir un conseil de la part du professeur pour avancer dans son travail. Le matériel mis à disposition est constamment en pénurie ce qui freine sur plusieurs séances le travail. Les professeurs réclament de l'argent aux élèves pendant le cours pour payer le matériel commun de l'école.
- Dessin académique/peinture : Cours corrects, sujets intéressants mais professeur lunatique. Système de notes totalement incohérent, les professeurs n'osent pas blesser les élèves en difficultés et par conséquent gonflent les notes afin que les moyennes ne soient pas trop basses. Par conséquent les notes des mauvais et des bons élèves sont à peu de chose près équivalentes, les bons élèves n'étant pas notés à leur juste valeur.
- Sciences des matériaux : Cours INEXISTANT. Professeur relativement âgé qui prend ce cours comme un passe-temps. Raconte sa vie (voyages, animaux de compagnie, vision de la vie...) et ne se prive pas de dire quand il n'a pas envie de faire cours. Absent la moitié de l'année. Une note au premier semestre, aucune au second.

Ambiance, vie étudiante et associative

Ecole essentiellement composée de filles, ce qui crée une ambiance d'emblée très compétitive. Au rendez-vous sont proposés, jalousies, méchanceté, et tricherie. L'entraide s'effectue au sein de plusieurs groupes très disparates. Les groupes se forment autour d'un rapport d'argent et non par affinités. Les élèves s'entraident à fournir le moins d'effort possible. Pour le reste sabotage, compétition de celle qui sera la plus lèche-botte avec les professeurs, la plus opportuniste. En conclusion une ambiance très puérile.

Le BDE est géré par des élèves qui organisent des soirées étudiantes, des voyages scolaires, ainsi que des ventes de crêpes pour rapporter de l'argent a l'école. A première vue organisation plutôt sympathique mais qui peut devenir vite un enfer si vous décidez de ne pas participer à tout cela. C'est-à-dire que si vous décidez de ne jamais aller aux soirées, voyages etc, donc de ne pas payer l'adhésion, on vous réclame malgré tout un chèque, cela pouvant aller jusqu'au harcèlement. L'argent est ensuite géré par un étudiant trésorier, qui ne rend pas de compte quant a l'argent encaissé.

Le personnel étudiant est peu à l'écoute sauf quand il s'agit de réclamer de l'argent. Directrice indisponible quand il s'agit de régler un problème d'ordre social. Ambiance austère.

Locaux, infrastructures et localisation

L'école se situe dans le XVème arrondissement de Paris, Boulevard Garibaldi non loin de la ligne 6 du métro et à une station de l'école de Condé design. Quartier relativement tranquille, mais dortoir, peu de petits commerces pour manger le midi. Néanmoins, un magasin de fourniture d'art se trouve à moins de 15 minutes à pieds.
Pour ce qui est des locaux, l'école est située dans un immeuble, et est pour ainsi dire souterraine. C'est-à-dire que les cours se déroulent dans des classes sans aucunes ouvertures sur l'extérieur, de quoi devenir claustrophobe. De ce fait, il n'y a presque aucune aération, l'air ne pouvant circuler, un mélange d'odeurs s'accumule entre solvants, transpiration et repas. Il faut sortir des cours pour découvrir s'il fait jour, nuit, soleil ou pluie. L'école ne dispose pas de cours intérieure, obligeant les élèves à passer leurs pauses dans les couloirs ou bien sur le trottoir.
L'école ne dispose pas d'un réfectoire cependant une salle et des micro-ondes sont mis à disposition ainsi qu'une machine à café payante. Une bibliothèque est mise à disposition des élèves, celle-ci compte une étagère de livres, trois placards réservés aux mémoires des élèves, une imprimante et trois ordinateurs. La wifi est présente dans toute les salles, seulement elle ne fonctionne pas depuis plusieurs années.
La propreté de l'école laisse à désirer, certains étudiants ne nettoient pas leurs plans de travail derrière eux. Le travail de la femme de ménage étant quasi-inexistant, c'est aux étudiants de veiller à ce que les locaux soient propres. Cependant, l'école est nettoyée du sol au plafond, une fois par an, pour les portes ouvertes.

Stage, alternance, insertion professionnelle

L'école ne propose pas d'alternance, cependant il vous est demandé de réaliser des stages à partir de la deuxième année. L'école n'assiste pas les élèves dans leurs recherches de stages. C'est durant ces stages que vous apprendrez le plus, ceux-ci vous donnant un réel aperçu du métier de Restaurateur-Conservateur. À noter qu'à partir du Mastère, il vous sera demandé de réaliser un stage durant plusieurs semaines à l'étranger, celui-ci est obligatoire et à vos frais. Ces stages vous permettent en partie de valider vos années.

Au niveau de l'insertion professionnelle, ce n'est qu'à partir de vos cinq années d'études validées que vous pouvez ouvrir votre propre atelier, cependant n'espérez pas travailler pour quelconque institution muséale car votre diplôme n'est pas reconnu. Après avoir fait moi-même des recherches auprès du Ministère de l'éducation Nationale et de la recherche, ces derniers m'ont répondu que le diplôme Mastère (5 ans) de l'école de Condé était l'équivalent d'un BAC+3 universitaire. C'est-à-dire que le Mastère de l'école de Condé n'est pas un diplôme d'État au même titre qu'un Master. Malgré le fait qu'il existe un système de crédits ECTS dans l'école, cela ne permet pas à votre diplôme d'être accepté partout ailleurs. Il est très difficile de sortir du cursus de Condé, si vous désirez retourner dans le public accrochez-vous!
Ne vous méprenez pas sur les différentes appellations Master/Mastère et Licence/Bachelor, les équivalences ne sont pas les mêmes et l'École de Condé joue beaucoup sur votre ignorance.

Marie-Resto
 
IP 2a01:cb08:9...
 
Alerter un modérateur
Répondre
Inscrivez-vous sur le forum
 

Publier une réponse

Retour vers Grandes écoles


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)