Membres | Inscription | Connexion

Pharmacien : un super métier d'avenir !

Forum dédié à toutes vos questions concernant votre orientation ! Forum orientation, orientation scolaire, orientation active, réorientation centre d'information et d'orientation, orientation professionnelle
Publier une réponse

Pharmacien : un super métier d'avenir ! / par Jeanpharma

MessageLe 28 Mars 2017, 20:49

Lu sur un site d'orientation, je partage pour ceux que ça intéresse :

Bonsoir,

Etant donné que je n'aurai pas le temps de répondre à tout le monde, j'ai décidé de faire un petit récapitulatif des avantages du métier de pharmacien et des études de pharmacie.


- Les études :

Elles sont pluridisciplinaires, et balayent un très large spectre de la science. Ce sont les études les plus polyvalentes sur le plan scientifiques de toutes les études médicales, et même certainement plus polyvalentes que les grandes écoles d'ingénieurs généralistes. Je vous invite à consulter le programme des facultés de pharmacie (disponible en accès libre sur internet) : chimie, biochimie, physique, statistiques, physiologie, biologie animale, biologie végétale, bactériologie, virologie, pharmacologie, sémiologie, galénique, pharmacocinétique, pharmacognosie, hématologie, immunologie, enzymologie, toxicologie, hygiène, etc... Ces études permettent de devenir un scientifique complet et polyvalent.



- Les débouchés :

Evidemment, la conséquence de ces études polyvalentes, c'est qu'elles permettent d'accéder à une multitude de métiers différents. Des métiers de la pharmacie (avec un monopole) : officine, hôpital, industrie pharmaceutique, hôpital, biologie médicale, recherche. Mais aussi des métiers de cadres non pharmaceutiques : industrie chimique, industrie agro-alimentaire, biotechnologies, management, cosmétique, environnement, toxicologie. Je ne vois pas quel autre diplôme permet autant de débouchés différents, dans des secteurs d'activité complètements différents. Ce qui fait qu'on est certain de trouver un travail qui nous plait quelque part, même en période de crise.



- L'officine :

Métier passionnant et en pleine expansion avec le vieillissement de la population et la complexification des thérapies médicamenteuses : le spécialiste des médicaments devient de plus en plus indispensable. C'est un métier qui allie à la fois :
- Une composante humaine (on est au contact des malades).
- Une composante de travail en équipe (en moyenne 6 salariés + 1 titulaire).
- Une composante scientifique et médicale (contrôle puis validation - ou non validation - scientifique des prescriptions, optimisation des thérapies, entretiens pharmaceutiques avec les patients dans un local de confidentialité, conseils, prise en charge des patients sans ordonnance, actes de prévention, actes de dépistage, suivi des effets secondaires, fabrication de certaines préparations).
- Une composante entreprise/management : management d'une équipe officinale (docteurs en pharmacie, préparateurs en pharmacies, voit éventuellement conditionneuses, conseillers en parapharmacie), gestion et négociation avec les laboratoires.

Peu de métiers offrent autant de facettes intéressantes différentes, ce qui fait qu'on ne s'ennuie jamais. Sans oublier bien sûr que le pharmacien est responsable de tous les médicaments qui sortent de sa pharmacie, qu'ils aient été prescrits ou non. On sauve régulièrement des vies.

Attention aux stages : ils ne sont pas représentatifs, surtout celui de 1ère année/2ème année. Pendant ce stage, vous n'aurez aucune compétence et vous n'aurez pas le droit de contrôler/valider des ordonnances, dispenser des médicaments, donner des conseils, réaliser des préparations magistrales... Au mieux, vous tomberez sur un super pharmacien qui vous montrera réellement le quotidien d'un pharmacien, mais vous ne comprendrez pas grand chose (car souvent la démarche de contrôle d'une ordonnance est silencieuse, dans la tête). Au pire, vous aurez un rôle un peu ingrat de "larbin" et vous rangerez les boites. Donc il faut faire très attention à ce stage trompeur, car dans une entreprise, quand on est stagiaire débutant on a pas du tout la même place qu'un professionnel diplômé.

Pour aller plus loin, je mets quelques ouvertures qui prouvent le rôle indispensable du pharmacien sur la qualité des soins :

Ci-joint un lien qui montre la mobilisation d'un comité de patients pour qu'une pharmacie de campagne ne ferme pas : http://www.courrierdelouest.fr/actualit ... 2012-90585

Ci-joint un lien de l'OMS sur les pharmaciens : http://www.who.int/mediacentre/news/new/2006/nw05/fr/ .
Je cite : « Dans les soins de santé, le pharmacien a un rôle important à jouer qui dépasse de loin le simple fait de vendre des médicaments ».

Ci-joint un lien qui cite 7 études qui démontrent l'utilité du pharmacien dans la prise en charge des patients : http://www.reseau-chu.org/article/preve ... -patients/

Ci-joint un lien très récent (moins de 2 semaines) qui démontre l'utilité du pharmacien dans la prise en charge des patients diabétiques, étayé par 6 études sérieuses publiées en 2015 : http://www.jim.fr/medecin/actualites/pr ... _pro.phtml


- La rémunération :

Sujet très vaste. Je mets le lien des revenus des différentes professions de santé selon l'inspection générale des finances (source très fiable, on notera que pharmacien est la profession la mieux rémunérée, devant médecin, dentiste, kiné et infirmier. Je passe sur le fait que les pharmaciens biologistes dominent le classement) :
http://www.lequotidiendumedecin.fr/actu ... ens_704866

Pharmacien d'officine libéral : 7671€ par mois

En salariat, c'est beaucoup plus difficile de faire une moyenne car c'est variable pour les pharmaciens. En officine comme en industrie le minimum LEGAL c'est 2000€ net. Ensuite en officine, les pharmaciens salariés arrivent rapidement autour de 3100€ net. Pour l'industrie, en quelques années on dépasse rapidement les 5000€ net (comme pour les ingénieurs, mais plus rapidement pour les pharmaciens et avec le monopole en plus pour certains). A l'hôpital, après 1 ou 2 ans d'assistanat, les pharmaciens accèdent généralement au statut de praticien hospitalier, soit le même salaire que les médecins hospitaliers.

Voici les quelques grilles qu'on peut trouver sur internet pour les salariés :
- Pharmacien d'officine salarié : entre 2620€ brut et 5241€ brut (coeff 400 à 800, c'est le minimum légal) : http://pharm-emploi.com/salaires-3/

- Pharmacien hospitalier : entre 4081€ brut et 7411€ brut : http://www.emploi-collectivites.fr/gril ... 6/6195.htm



- L'insertion des diplômés et les perspectives d'avenir :

Les chiffres sont bons pour les pharmaciens. Voici quelques liens :
- 6 métiers de la santé qui protègeront du chômage : http://www.lemonde.fr/campus/article/20 ... 01467.html
- Pharmacien, un métier qui ne connait presque pas la crise : https://www.jobvitae.fr/actualites/meti ... -la-crise/
- Ces diplomes qui mènent à l'emploi : http://www.europe1.fr/france/ces-diplom ... oi-1399731
- Diplômes qui garantissent l'emploi : http://www.france-examen.com/diplomes-g ... 74131.html

D'après Pôle Emploi, il y a environ 4000 pharmaciens sur 80 000 au chômage, soit environ 5% de chômage (source : http://www.pole-emploi.fr/accueil/ ).

D'après les économistes de l'OCDE, on considère que jusqu'à 7% de chômage, c'est le plein emploi, car c'est du chômage naturel provoqué essentiellement par les mutations (source et explications ici : http://www.leconomiepolitique.fr/Dictio ... f1144.html

Conclusion : le plein emploi est actuellement assuré pour les pharmaciens, et comme leur nombre ne va pas augmenter (contrairement aux médecins) d'après l'étude de la DRESS, ça ne risque pas de changer.


- Les rabats-joie de la pharmacie :

Que ce soit sur ce forum, sur d'autres forums, ainsi qu'ailleurs sur internet, vous allez régulièrement trouver des personnes qui derrière un pseudo, racontent n'importe quoi sur une profession, sans preuves ou avec de fausses preuves. Ici, c'est essentiellement Farmacien qui incarne ce fameux troll. Le chômage et les "râleurs" de la pharmacie, ça ne touche que les mecs comme Farmacien, et en lisant ses messages vous comprendrez pourquoi : il dit qu'il adore le fric et quelques lignes plus haut, il sous-entend qu'il n'a pas le courage de s'installer à son compte. Et il est là le problème : pharmacien est un métier potentiellement très rémunérateur, mais il faut alors beaucoup travailler et être motivé. Or les mecs comme Farmacien pensent que le simple fait d'être docteur en pharmacie devrait leur donner le droit d'avoir l'oseille qui coule à flots. Ces mecs là arrivent à 23 ans à un entretien d'embauche en berline, dans la pharmacie la plus demandée de la ville, chemise Raph Lauren et Ray Ban sur le nez, le club de golf à la main, et t'expliquent qu'ils sont docteurs en pharmacie et que donc ce sera 4000€ net pour 35h, et fin du boulot à 16h30, parce que faut pas déconner, 19h c'est trop tard !! Et voilà pourquoi on a quelques énergumènes au chômage. Pourtant, il y a du boulot pour tous les pharmaciens "normaux", et c'est facile de s'installer sans argent (je l'ai fait : soit il faut racheter une petite pharmacie de campagne, soit racheter une grosse pharmacie en binôme avec un vieux pharmacien investisseur).Le risque est plus que limité : moins de 20 faillites en 2015, sur 22 000 pharmacies (source : ordre des pharmaciens).

Bien évidement, ces trolls là vont sortir de fausses études (ou de vraies études avec de fausses conclusions), j'ai découvert à l'instant un forum de pharmaciens qui explique les combines pour fausser les chiffres pour faire croire qu'ils sont mauvais ici : http://www.pharmechange.com/viewtopic.p ... 10&start=0
Comme par hasard, on retrouve le même troll (Farmacien) qu'ici...

Je constate que l'administrateur du forum a admis publiquement après vérification que les personnes qui déconseillent de faire pharma sont des faux profils :
http://www.pharmechange.com/viewtopic.p ... 6310167386


- Comparaison par rapport aux autres professions médicales : médecin, dentiste, sage-femme :

Là c'est vraiment très personnel, mais moi je pense que les perspectives pour les pharmaciens sont aussi bonnes que pour les médecins, et meilleures que pour les chirurgiens-dentistes.
Quelques exemples simples pour illustrer mes propose :
- La sécurité sociale a fermé le recrutement de dentistes depuis presque 10 ans. Les dentistes de la sécu qui partent à la retraite ne sont pas remplacés. Pourtant le recrutement est toujours important pour les médecins et pharmaciens.
- La sécurité sociale refuse de négocier depuis plus de 30 ans une réévaluation du tarif des soins dentaires.
- L'Etat français ferme les yeux sur le recrutement de dentistes étrangers qui parlent à peine français et dont les compétences sont parfois très limitées.
- L'Etat français ferme les yeux sur l'implantation de centres dentaires low-cost aux pratiques douteuses.
- L'Etat français laisse une école privée (Le CLESI) former en France des dentistes sans aucune sélection. Pourtant le gouvernement a refusé fermement que la même école privée forme des pharmaciens.
- Certains extraits de rapports ministériels ont fuité et montrent un désir de l'état de se désengager complètement du secteur dentaire pour reverser cet argents aux actes médicaux, pharmaceutiques, et paramédicaux (infirmiers, kinés...).

Voilà, j'ai fini mon message, sans langue de bois, en espérant vous avoir un peu mieux informé sur le métier de pharmacien. Bon courage pour le concours et pour vos études.



PS : une étude vient de démontrer que le dialogue avec un pharmacien est plus efficace que le dialogue avec un médecin pour améliorer l'observance des traitements.

http://marketing-pharmacie.fr/2016/04/0 ... bservance/

Donc pour ceux qui doutaient de l'utilité du pharmacien d'officine, vous avez votre réponse : même un médecin n'a pas les compétences pour le remplacer. Le pharmacien est indispensable.

Jeanpharma
 
IP 2a01:e35:2e...
 
Alerter un modérateur
Répondre
Inscrivez-vous sur le forum
 
Inscrit le:
28 Mars 2017, 20:34

Publier une réponse

Retour vers orientation


Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)