Inscription | Connexion | Déconnexion

UPEC - AVERTISSEMENT MASTER et LICENCE ECONOMIE ET GESTION

Publier une réponse

Code de confirmation
Saisissez le code tel qu'il apparaît dans l'image - toutes les lettres sont insensibles à la casse.
:D :) ;) :( :o :shock: :? 8-) :lol: :x :P :oops: :cry: :evil: :twisted: :roll: :!: :?: :idea: :arrow: :| :mrgreen: :geek: :ugeek:

Le BBCode est désactivé
Les émoticônes sont activées
Aperçu du sujet
   

Agrandir Aperçu du sujet: UPEC - AVERTISSEMENT MASTER et LICENCE ECONOMIE ET GESTION

UPEC - AVERTISSEMENT MASTER et LICENCE ECONOMIE ET GESTION

Message par N'guyenchomtram » 03 Juil 2019, 13:44

Bonjour,

Je voudrais faire une signalement pour inciter aux jeunes étudiants issus de l'île-de-France et particulièrement ceux du Val-de-Marne, pour leur inscription, de leur candidature ou de leur future parcours à la faculté de l'UPEC.

Je témoigne de mon parcours et du cheminement fait à cette faculté et de ma réussite exemplaire après être passée au mordor.
Voilà un an que cet évènement est passé et récemment.. j'ai appris qu'une personne qui m'est chère a subit la même situation que moi même ait eu.
Au total, sur le total de cas recensée et connu ... nous sommes 7 élèves ..ayant fait une année de Master 1 en Economie Appliquée dans les parcours Economie de la Santé et Maserati... ayant non validé leur année universitaire avec des moyennes allant de très bonne à moyenne. L'ajournement de cette année de dure labeur n'est totalement pas respectable envers les élèves qui se donnent à travailler et qui tentent le tout pour le tout à réussir dans un établissement public.
La faculté d'économie gestion de l'UPEC s'est énormément dégradée d'année en année... Les étudiants sont très mal menés et il n'existe aucun respect envers eux.. Les élèves ont énormément de difficulté à suivre un parcours totalement laborieux..; sachant que la grande majorité des matières enseignées ne servent pas du tout à la vie professionnel.
Les enseignants veulent se la jouer élite de la nation... mais leur modèle d'élite ..; n'est pas convenable .. car la curiosité et l'engouement pour la littérature ..; la culture ou même l'envie de vouloir prendre un nouveau parcours professionnel... leur donne envie de vomir. Ils retiennent leur élèves comme une prison sans fin pour ensuite les prendre en otage et faire un lavage de cerveau pour leur mettre en boucle que vous êtes intelligents, professionnelles et que vous êtes meilleurs que toutes les autres facultés parisiennes.

Malheureusement... leur méthode d'apprentissage n'est que sur du bachotage, les arrangements des horaires des partiels et des contrôles continuent n'ont jamais été respecté, ce qui pénalise les étudiants ... dans leurs notes, leur moyenne ou dans leur réussite... Les professeurs ne sont pas professionnels, ils traitent leurs étudiants de menteur, leur donnent des fausses espoirs, ils tentent de faire culpabiliser les élèves car ils doivent n'avoir que leur études et ils n'ont pas le droit à avoir une vie étudiante ou un travail étudiant.
Quand on leur dit que l'on travaille le week-end et qu'on ne peut pas être disponible pour ces horaires.. démerdez-vous ..; vous n'avez qu'à être boursier.. disent-ils.
C'est bien facile à dire... quand on y est pas éligible et que les parents ne peuvent pas aider financièrement.
Ils condamnent leur élèves dans une situation d'échec d'année en année. Leur obligeant de rester... si vous décidez de partir ailleurs pour votre "bien-être" ou votre "santé mentale"... ils vous punissent en rabaissant vos notes afin que vous ne puissiez pas réussir dans votre vie et vous vous retrouvez bloquer dans cette situation d'échec. Et vous vous retrouvez dans un état délabré..; au bout de votre vie étudiante... et tout ce que vous désirez ..;c'est donc mettre un terme à vos études.

La réussite dans le secteur public est de plus en plus dure.. sachant que cette faculté ne possède plus aucun mérite...
Il y a des échos.. disant, que la promotion actuelle de deuxième année de licence en économie gestion sont de 450 élèves et seul 36 élèves ont validées leur années, laissant ainsi 414 élèves sans pouvoir accéder à une année supérieure à l'Université.
Les médias ... nous disent que la faculté coûte cher et que l'Education nationale n'a pas assez de fonds pour continuer à soutenir l'éducation de nos jeunes étudiants.
Quand on y regarde de plus prêt ... on comprend pourquoi beaucoup de parents envoient leurs enfants dans des établissements privés.

Haut